6 nov. 2014

Île de Gran Canaria, Îles Canaries



Aux petites heures du matin, à 3h30, nous partons le moteur et levons l'ancre de notre mouillage dans la baie de Playa Mujeres à l'ïle de Lanzarote. Un grosse journée de navigation est devant nous et nous voulons arriver à la Marina de Las Palmas avant le coucher du soleil.

Vers 7h00 le jour se lève enfin. Aujourd'hui, le ciel est couvert et les vagues se creusent de plus en plus. Nous avons du vent qui varie de 10 à 20 noeuds toute la journée. Notre vitesse de déplacment se situe autour de 7 noeuds. C'est vraiement une belle journée de voile qui avance bien.

À 12 miles nautiques de Las Palmas, ça commence à rouler. Nous avan^cons bien, mais les vagues sont de plus en plus importantes. À 18h00 nous entrons dans le port achalandé de Las Palmas et allons nous amarrer au quai de la réception. Nous restons à cet emplacement pour la nuit. Demain, ils nous assigneront notre quai définitif.

Nous allons prendre une bonne douche, aprèes avoir régler le côté administratif avec la marina.


Le lendemain, nous changeons de quai et nous nous déplaçons sur le quai principal le mieux positionné pour les activités de l'ARC en novembre. Nous en sommes bien heureux.

Nous devons amarrer le voilier au quai, côte à côte avec d'autres voiliers, en reculant au quai. Nous sommes un peu stressés car il n'y a pas beaucoup de pace entre les deux bateau et c'est la première fois que nous nous amarrons ainsi. Tout se passe bien, maintennt la pression baisse un peu!

 Nous avons deux semaines pour préparer le voilier à notre départ et s'assurer que tout soit sous contrôle une fois partis au Québec. Nous travaillons tous les jours de notre lever à notre coucher d'une manière ininterrompue. 

Sans tous les nommer, voici quelques uns des travaux effectués:
-inventaire et rangement de tous les coffres 
-inventaire des réserves de nourritures et classement de celles-ci
-vindange huile, changement filtres et courroies, et nettoyage du  moteur
-désendraillage, pliage et entreposage des voiles
-inspection du gréément et de tout l'accastillage
-fermeture du congélateur et du réfrigérateur
-lavage intérieur et extérieur
-inventaire et classement de la trousse "exhaustive" de premiers soins
-...

Les journées sont longues mais notre liste de "to do" diminue.


Tout est sorti des coffres. Le bateau est àa l'envers!


Le nettoyage du moteur, c'est une corvée! Il n'y a de la place que pour une personne et une main.


Pendant ces journées de travail, le 11 août, c'est la fête de Rebecca. Les filles confectionnent des bracelets avec les cordages nautiques qu'elle a reçus en cadeau.



Souper de fête au sushis! Hummm... ça faisait longtemps qu'on en avait mangé au resto!


Nous nous étions réservés une journée pour louer une voiture et visiter l'ile de Gran Canaria. Nous avons le temps et quittons tôt un matin. Il fait trèes chaud et nous n'avons pas d'air cimatisé dans l'auto. Ouffff!


Je m'arrête à tous les petits détails ,... voyez comme ces fleurs sont belles! 


Nous avons visité les Ravins de Guayadeque. Les anciens habitant demeuraient dans ces gorges. Vous pouvez voir des ouvertures dans les parois. Ce sont là que les gens habitaient et certains y vivent toujours.




Nous empruntons le route de la côte ouest de l'île en remontant vers le nord. C'est un chemin qui a été construit à flanc de montagne. Nous avons le vertige régulièerement mais c'est tellement beau! Nous allons nous reposer dans un petit port ou l'on croise beaucoup plus de gens locaux que de touristes. C'est tres agréable.






Demi s'est trouvé un petit banc de parc.... mais il n'est pas tellemtn confortable!


Nous nous arrêtons à un mirador au sommet d'une montagne. Juste regarder, nous avons le coeur qui balance! C,est vraiment trèes haut et abrupte!


Un peu plus loin, nous faisons un autre arrêt, cette fois-ci à Puerto de Las Nieves. Une longue promenade parcoure le long de la mer. Les ventes soufflent trèes forts et les vagues cassent parfois sur la pronemade.




La fatigue de notre trajet tout le tour de l'île se fait sentir maintenant. Il nous reste encore au moins une heure de route avant d'Arriver au voilier. Nous sommes contents, nous avons passé une trèes belle journée.


Voici notre ponton ou Morning Haze est amarré.


demi s'est fait une petite amie pendant notre séjour. Elles s'amusent bien ensemble.


De notre côté, nous avions rencontré 4 semaines auparavant Babeth et Éric dans un autre port. Nous nous sommes rencontrés de nouveau ici et en avons profité pour souper ensemble et faire une petite soirée de jeux de dés. nous avons eu beaucoup de plaisir!

Babeth et Éric traverserons eux aussi l'Atlantique vers la mer des Caraîbes l'an prochain. Nous les rencontrerons peut-être de l'autre côté! Nous l'espérons! 


Les travaux sont presque terminés. Nous en profitons pour se rendre au Sailor's Bar puisque le frigo et hors d'usage. Tout est rangé et devons manger quelque chose! 

Le Sailor's Bay est reconnu parmi les marins de ce monde. Nous en avions entendu parler avant d'arriver ici. 


Il est temps de partir vers le Québec. C'est avec un pincement au coeur que nous quittons, mais c'est aussi avec de la fébrilité que nous partons pour retrouver notre famille et nos amis!

Morning Haze, nous serons de retour avec toi en novembre!


Enregistrer un commentaire