15 juin 2014

Traversée Açores-Portugal, leg #3

8 juin 2014

 Aujourd'hui est le départ de la 3e étape vers l'Europe. Comme à l'habitude, le matin est consacré aux derniers préparatifs en vue de cette traversée d'environ 850 MN vers Lagos au Portugal. Le départ de la course est prévu pour 1200 UTC (0800 au Québec). 


Notre sortie de la marina se fera vers 1130 en compagnie de la Sentinella do Santa Maria (la fanfare locale). Les dignitaires de Santa Maria accompagneront l'organisation dans un bateau sur la ligne de départ. Les Açores sont pour nous un coup de coeur foudroyant. La beauté des paysages, la propreté des îles mais surtout, les gens acceuillants qui y habitent et font de cet archipel, la véritable perle de l'Atlantique. On reviendra un jour... 




À 1200 le départ est lancé. Le vent est pratiquement nul et on avance à peine. Une fois passé la ligne de départ, nous devons démarrer le moteur car nous n'avons pas de voile de petit temps. Plusieurs nous imitent mais la pluspart des autres voiliers sont sous spi et avancent lentement. Lorsque les conditions sont telles, alors j'en profite pour avancer mes lectures pour le travail. La beauté d'une traversée (lorsque les conditions sont calmes) c'est qu'il n'y a pas d'autre chose à faire que de lire!
















Finalement vers 1700, le vent se lève un peu alors on lève les voiles et on avance à 5nds. Avec ces vents faibles, je prends un cap nord-est. On fera plus de distance mais l'objectif est de faire du travers en fin de parcours lorsque les vents seront plus forts et ainsi de reprendre le retard que cette distance supplémentaire nous occasionnera. On verra bien dans 5 jours si c'était la bonne tactique...


En début de nuit, la lune éclaire l'océan presque tout aussi bien que le jour. Encore une fois j'apprécie au plus haut point ces navigations de nuit sous voile. Seul le sifflement du vent dans les voiles, le son que produit l'eau qui glisse sous la coque et les vagues autour de Morning Haze, brisent le profond silence de l'Atlantique...qu'on est bien en mer.

9 juin 2014


La nuit s'est bien déroulée.  On aura réussi à faire une moyenne de 6 nds. La plupart des autres voiliers ont opté pour une route "plus directe" et tel que prévu, nous constatons bien que nous sommes en arrière. Quelques cargos ont croisé notre chemin pendant la nuit. Vers 0930 UTC, nous naviguons vent arrière en ciseaux avec génois tangonné.

On décide de mettre la ligne à l'eau vers 1000. À 1100 ça mord! Un beau "Blue Fin Tuna" d'environ 25 livres s'invite à bord de Morning Haze. Nous l'invitons à notre tour...pour souper!!!;-) 






Un peu plus tard vers 1600 ça mord encore. Je travaille d'arrache pied pendant 35 minutes pour finalement échapper un beau gros thon lorsqu'il était à environ 100 pieds du bateau.@&$(?!+^%#

À 1700 la ligne se vide à nouveau! Cette fois je dis à Isabelle de le ramener car je n'ai pas envie d'en perdre un autre. Après un combat de près de 30 minutes, Isabelle remonte à bord le plus gros thon de notre périple avec un poids d'un peu plus de 35 livres. Wow! On va en manger des sushis! Les filles débordent de joie et nous aussi!





Pour information, il faut calculer environ 2 heures de travail à deux pour "arranger" un poisson, soit du moment qu'on le sort de l'eau et jusqu'au moment où nous terminons de nettoyer le cockpit et de le couper... Aujourd'hui on aura passé plus de 4 heures à s'occuper de nos thons.



Le souper sera composé d'une entrée de tartare de thon avec comme plat principal un Tataki de thon accompagné d'une salade maison... pas facile. 
La belle voile continue au vent arrière en ciseaux et Morning Haze file confortablement pendant la nuit au dessus des 7 nds. On se paie certains surfs à plus de 11 nds de vitesse sur le fond. Alors par précaution, je prends 2 ris dans le génois avant d'aller au lit vers 0100 du matin.

10 juin 2014

Vers 0500 UTC, le vent tourne un peu et on doit ajuster le cap vers l'est. Morning Haze avance bien en matiné avec des moyennes au-dessus des 7 nds. 

On met la ligne à l'eau vers 1000. Le même scénario que la veille se produit. À 1030 la ligne à pêche se vide rapidement mais le poisson gagne le combat. À 1330, Un beau poisson mord à la ligne....30 minutes plus tard, il est dans le cockpit! Un beau thon d'environ 20 lbs. Avec maintenant trois thons en moins de 2 jours, on se dit qu'il faudrait bien attraper autre chose! 



Isabelle change de leurre et elle relance la ligne à l'eau. Bang!...Non pas vrai!...Eh oui! On remonte à bord un beau thon de 25 lbs.
Ce sera la fin de notre pêche pour cette traversée. Avec 4 beaux thons en 2 jours et toute cette "viande", le congélateur est plein à craquer et je crois bien qu'on mangera du thon ce soir! Yes!

En fin d'après-midi, le vent diminue et les voiles commencent à claquer. Je travaillerai sur les ajustements de voile, les changements d'amures et de caps pour tenter de diminuer ce claquement incessant, et ce, jusqu'à 0400 du matin...

Bilan positif de la journée: 195 MN de parcourus et 2 thons! ;-)

11 juin 2014

On démarre finalement le moteur à 0400 et je vais ensuite me coucher. Isabelle est levée depuis déjà 2 heures avec moi. Elle prend maintenant la relève. Elle me réveille vers 0900 avec un bon café expresso! Ça, ça commence bien la journée! Mais ce n'est pas tout. Isabelle a profité du temps calme pour faire un beau déjeuner comme à la maison. Oeufs, bacon, patates et roties...Wow!

Vers 1000 on remonte les voiles et on file à 6.5 nds de moyenne pour la journée et la soirée. Bref, une belle journée de voile malgré des vents très variables en direction et en force, le tout sous un ciel nuageux.  Rien d'autre à signaler hormis le passage de baleines derrière Morning Haze en fin d'après-midi.

Un BINGO a été organisé par Spyderwoman du voilier Defyr. Il s'agissait de cocher des cases si un événement inscrit sur la feuille survenait jusqu'à ce qu'on ait une ligne complète. Nous venons presque d'en terminer une en voyant les baleines. La dernière case est de prendre un "sundowner".... Chose que nous effectuons avec une mini bière Portuguaise même si habituellement nous ne prenons aucun alcool en navigation. Le temps est calme alors nous crions BINGO!


Bilan de la journée: 175 MN... un BINGO et pas de pêche. :-(

12 juin 2014

À partir de 0400, les vents augmentent un peu. Je fais une requête de fichier gribs par satellite. On prévois des vents de 15 à 20 nds sur le travers. Parfait c'est ce que l'on veut. Entre 15 et 20 noeuds le voilier file bien et c'est confortable. De plus, étant beaucoup plus au nord que bien des bateaux, nous avons du chemin à faire si on veut les rejoindre!

Jusqu'à 1400, les vents souffleront tel que prévu mais à partir de 1600 le vent grimpe autour de 20-25 nds. À 1700, on prends un ris dans la grande voile et un ris dans le génois. Vers 2000 le vent forcit encore. Il souffle maintenant de 25 à 30 nds. Avant la nuit, on prend le ris #2 dans la grande voile et 3 ris dans le génois. Morning Haze file maintenant à près de 8 nds sur une mer qui grossit rapidement.

En début de nuit, nous sommes maintenant à près de 150 MN des côtes de l'Europe et le traffic maritime augmente de façon drastique. Il est incroyable de constater combien de cargos passent près de nous. En mer moins de 2 miles, c'est proche! Une veille constante sur l'AIS, le radar, la carte ainsi que visuellement dans le cockpit sont nécessaires afin de minimiser les risques de collision. Il est certain qu'on ne fait pas le poids contre un Tanker de 1150 pieds!






La nuit sera agitée avec cette mer qui se creuse, les vents qui soufflent à plus de 25 nds avec des pointes à 30 nds. La pleine lune sort et illumine la mer tel un lampadaire dans une ruelle sombre...un spectacle beau et un peu effrayant à la fois. Je jette un coup d'oeil sur les filles qui dorment paisiblement, une sur l'autre, dans la cabine arrière babord. Isabelle qui dors dans la cabine arrière tribord. Et moi qui se tient tant bien que mal et qui ajuste les voiles de temps à autre. En ce moment, on est loin de la "voile de plaisance"! Le bateau craque de partout. On monte et descends ces vagues qui font un bruit incessant autour du voilier. Les embruns et les vagues balaient le pont. Il faut se tenir pour ne pas être projeté sur un mur et risquer de se blesser...

Pourquoi je fait ça encore? Ah ouuui! Ça me revient maintenant...

Bilan de la journée: 198 MN

13 juin 2014

Vers minuit, nous sommes à environ 155MN de Cabo São Vicente au sud-ouest du Portugal! On approche! Vers 0200, je lève Isabelle pour son quart. On constate qu'il y a un voilier à 5 MN de nous plus au sud...je crois que c'est le voilier Bonnie Lass de la classe A....on dirait le même scénario de la première étape vers les Bermudes! Je lance un appel sur le VHF...c'est confirmé, c'est bien eux!
Que la course commence! ;-) Je vais me coucher.




Je me réveille vers 0600. Il vente et ça "brasse" toujours autant. Je jette un coup d'oeil par le hublot de ma cabine. Nous sommes côte-à-côte avec Bonnie Lass! Ils ne sont qu'à 0,2 MN sur notre tribord. Isabelle a bien travaillé cette nuit! Bill, le capitaine, doit "trimmer" ses voiles. Je vérifie les nôtres, j'ajuste notre cap et c'est parti. Morning Haze file à plus de 8 nds et parfois des pointes à près de 10 nds! À 1000, nous sommes 2MN devant. 
On ne relâchera pas d'ici la fin. On pousse un peu mais bon...il vente et nous sommes à 70 MN des côtes Portuguaises! Avec ce vent Morning Haze est à son meilleur.

Je pense que j'ai monté un peu trop au nord et fait trop de distance pour un si court voyage. J'aimerais bien rejoindre les autres mais pas certain que nous avons assez de temps?! On verra bien. Entre temps, on s'amuse bien et pour un équipage avec des enfants...on est pas pire!


Vers midi, le vent baisse et on relâche les ris afin de maintenir une bonne vitesse. On fera des moyennes de 7 nds jusqu'à 1430 après quoi la vitesse diminue entre 5 et 6 nds. Nous dépassons  Reberth qui était encore à plus de 25 miles en avant de nous hier. Selon nos calculs, on doit être derrière Defyr et Annettine...qui sont plus rapides que nous au vent arrière avec leur spi.  Nos amis Starship sont devant nous...aussi sous spi. C'est certain que ça nous prend ce type de voile si on veut aller vite dans le petit temps...dossier à suivre.

Nous approchons de la côte et de l'entrée du détroit de Gibraltar pour se rendre vers Lagos. Nous devons négocier un TSS (Traffic Seperation Scheme), un genre d'autoroute pour cargo. Il nous est interdit d'y pénétrer sous peine d'amande sévère. (Un voilier de l'ARC a reçu une amende de 5000€ l'année dernière!)

Le brouillard se met de la partie. En effet il est fréquent que le brouillard s'installe en arrivant près des côtes. Avec tout ce traffic, ce n'est pas de tout repos surtout lorsqu'on voit les gros cargo sur l'AIS et le radar mais pas en visuel alors qu'ils sont à moins de 2,5 miles de nous...c'est peut-être mieux comme ça finalement!


Vers 2000 un banc de dauphins nous acceuille à l'approche du Portugal. Ils nous accompagnent depuis le début de cette longue traversée. Nous somme maintenant à moins de 25 MN des côtes...on sent dans l'air l'odeur des conifères...la terre est là, toute proche!

14 juin 2014

Vers 0045, on appelle le "Rally Control" car nous sommes maintenat à moins de 2 MN de la ligne d'arrivée. C'est drôle de constater qu'après une semaine passés en mer, un dizaine de voiliers se retrouvent l'un derrière l'autre sur la ligne d'arrivée alors que nous avons tous pris des chemins différents.

Morning Haze passe la ligne d'arrivée à exactement 0105 UTC, soit moins de 4 heures derrière le premier voilier de notre classe, Defyr. Nous entrons dans l'étroite rivière qui mène dans le centre-ville du vieux Lagos. Que c'est beau et animé, même à cette heure tardive. Tout le monde est sur le ponton à l'extérieur de la marina. Les voiliers sont tous à l'épaule (4 de large) et on nous acceuille avec bière, vin et champagne. C'est la fête! Plusieurs membres d'équipage de voiliers arrivés avant nous sont un peu "cookie" mais tous le méritent amplement.

De mon côté, j'avais un gros cigars que Stephano du voilier Caryali (ITA) m'avait remis au Bahamas en guise de félicitation après la Caribbean 1500. Je m'étais promis que je l'allumerais une fois l'Atlantique derrière nous. Cette nuit du 14 juin, c'est ce que je fais...

Tout le monde fêtera tard cette nuit incluant les enfants des 2 voiliers amis, Starship (AUT) et Morning Haze (CAN). 


Après avoir traversé l'océan atlantique d'ouest en est et avoir passé plus de 6 mois sur des îles sans même toucher un continent, nous voilà de l'autre côté, les pieds touchant le sol du Portugal!
Enregistrer un commentaire