18 avr. 2015

Barbuda et ses plages de sable rose...


Nous avons décidé de tenter de rejoindre nos amis du catmaran 99 Bottles qui sont maintenant plus au nord. Ils sont à Barbuda pour peut-être 2 jours encore avant de se diriger vers une autre île plus à l'ouest. Les enfants sont très contents de cette décision. Pour cela, nous devrons naviguer pendant 18 heures sans arrêt. 

Nous démarrons le moteur à 11h45 et laissons notre bouée d'amarrage à Terre-de-Haut aux Saintes. Nous devrions arriver à Barbuda, si tout va bien, demain matin aux premières lueurs du jour, après une nuit en mer.


Tranquillement, au courant de l'avant-midi, Les Saintes disparaissent derrière nous. Nous avons le coeur un peu en miettes de quitter cet endroit "coup de coeur"...

Jusqu'à 13h, le vent souffle de 15 à 20 noeuds. Pa la suite, pour le reste de la journée, les vents montent et se maintiennent entre 25 à 30 noeuds. Heureusement que nous naviguons sous le vent de la Guadeloupe puisque la mer et les vagues n'ont pas l'occasion de trop s'agiter. 


Vers 1730, nous sommes rendus à la hauteur de la dernière baie de la Guadeloupe où il est encore possible de s'arrêter pour la nuit. Il va faire bientôt nuit, le vent est toujours aussi fort, la mer commence à être un peu plus agitée, et nous sommes fatigués... Nous avons une décision à prendre avant de prendre la mer entre la Guadeloupe et Antigua...

Nous approchons Deshaies.

Nous sommes conscients que cet arrêt pour la nuit risque de nous faire manquer notre rendez-vous avec 99 Bottles. Mais en même temps, nous ne voulons pas prendre le risque d'affronter une mer plus grande et des vents encore plus forts une fois passés la pointe de l'île.

La baie est remplie de bateaux. Il n'y a aucune bouées d'amarrage de disponible. Cette baie est entourrée de montagne escarpées. Il est difficile de trouver un endroit d'une profondeur raisonnable pour jetter l'ancre. Nous tentons à quatre reprise de poser notre ancre. Nous devons finalement nous ancrer à la sortie de la baie où nous ne serons pas bien protégés des vents et de la houle. Mais ici au moins, si notre ancre "décroche" nous ne risquerons pas de reculer sur un autre voilier.

Une fois bien ancrés, Morning Haze, s'agite dans tous les sens... Notre nuit ne sera pas de tout repos... 

Un voilier "chasse" pendant la soirée sur notre travers. Ils reculent sur un autre voilier et leurs ancres s'entremêlent... Les raffales de vent augment leur niveau de difficulté à contrôler leurs manoeuvres... Cauchemar que nous voulions éviter.
Nous assistons au spectacle sans pouvoir les aider. 

Durant la nuit, Dave et moi se levons regulièrement pour vérifier notre position et celle des voiliers en avant de nous. 

À 0700, nous démarrons le moteur et levons l'ancre. 
Une belle nuit passée sur la "corde à linge"....
On se demande tous les deux si notre nuit en mer aurait été pire....?!?


Les vents soufflent toujours à plus de 25 à 30 noeuds, à une allure au près à 45 degrés. Nous hissons la grande-voile avec 2 ris dans la baie de la Pointe Breton, et nous avons des pointes de vent jusqu'à 33 noeuds.

Nous filons à plus de 8.6 noeuds! Au moins, nous avons cette satisfaction de glisser sur l'eau!

Une fois la côte de la Guadeloupe passée, les conditions s'améliorent. Le vent baisse un peu et la mer est plus régulière. Si nous avions été certains hier soir que la pointe nord de l'île provoquait cet effet d'accélération de vent, nous aurions continué notre route....

À 1030, des dauphins viennent nous dire bonjour! Ils s'amusent à l'étrave et bondissent hors de l'eau. C'est toujours aussi agréable de naviguer avec eux!

À 1200, nous sommes à 10 miles naitiques au sud d'Antigua. C'est une très belle journée de voile!

Les filles grignottent et aprécient cette belle journée!


À1510, nous sommes sous le vent, sur les hauts fonds d'Antigua, au nord de l'île. Le vue est splendide!
Nous continuons vers Barbuda.



À1600, en mer entre Antigua et Barbuda, le vent tourne au nord. Nous sommes au près à 50 degrés dans un vent qui souffle entre 20 à 26 noeuds. Nous avançons très bien à plus de 7.8 noeuds.

À 1700, nous sommes à moins de 8.5 miles nautiques de Barbuda et l'île est toujours invisible! Barbuda est une île "plate", c'est-à-dire très basse en relief. C'est la raison pour laquelle nous ne l'apercevons pas encore.

À 1900, on s'ancre finalement à Low Bay à Barbuda. Il fait noir. Nous pouvons entendre les vagues se briser sur la plage. 

99Bottles, a quitté. ;(

Le lendemain matin, le temps est orageux. Nous observons du voilier, la magnifique plage de Low Bay qui s'étend sur plus de 14 miles de long.... Nous sommes 4 voiliers qui se partagent ce petit paradis!

Nous n'aurions jamais cru qu'il restait encore une île presque "déserte", dans les Caraïbes. Nous nous sentons un peu comme aux Bahamas l'an dernier. 
Quel bien-être et quels magnifiques souvenirs!





Nous profitons de Barbuda pour s'amuser sur la plage. Nous y vivons tous à notre propre rythme. 









Course à pieds nus, longues marches, baignade, "body surf", jeux de plage,... Il y en a pour tous les goûts!


Il arrive même que les vagues nous surprennent!....


Morning Haze est ancré à quelques mêtres seulement, en face de la plage. Nous pouvons y venir à la nage.




Du côté est de la plage de Low Bay, se trouve le lagoon de Barbuda. Pour se rendre dans la seule "ville" de l'île, Plymouth de son nom, nous devons prendre un "water taxi". 




Sam, notre guide, nous emmènera explorer le lagoon, ainsi qu'y observer les frégates qui y vivent. Nous apprenons, que la population de frégates de Barbuda est la deuxième en importance après les Galapagos! 












Ces oiseaux sont impressionnants et magnifiques!

Que dire du coeur que les mâles forment avec leur cou gonflé pour attirer leur partenaire!



Notre guide nous mène ensuite à Plymouth, la seule ville de l'île. 

Cette ville ressemble à quelques unes des îles non touristiques des Bahamas que nous avons visitées l'an dernier. Nous adorons découvrir ces endroits encore inexplorés par les "cruise ship".

Sur toute l'île entière, il n'y a actuellement que 3 hôtels 5 étoiles de petite dimension. C'est une des raisons qui fait de Barbuda une destination "hors des sentiers battus".

Lors de notre séjour, les populations d'Antigua et Barbuda ont été consulté, puisque Robert De Niro veut acheter un lot de terre sur Barbuda pour y construire un casino... 
La population a repondu faborablement à 66%. 
En fait, la population de l'île d'Antigua est plus grande et aussi favorable à ce projet,.... augmentant ainsi le nombre de votes en faveur du projet. 
La population de Barbuda, quant à elle, nous a semblée bien amère ... 

À notre avis, l'île de Barbuda ne sera plus jamais la même si ce projet d'envergure se concrétise. 

Nous sommes heureux de nous être arrêtés ici et d'avoir connu Barbuda maintenant alors que tout y est calme et serein. ;)





Course, baignade, jeux sur la plage,... Encore et encore....

Nous profitons de cette longue plage au sable rose dans toutes les directions.







Ce soir nous ferons un souper sur la plage et ferons griller des "s'mores" dans le crépitement d'un joli feu de camp....;)



Le coucher se soleil nous transporte dans un univers de contes de fées...


Quelle joie, de vivre ces moments ensembles.









Le lendemain, nous passons notre dernière soirée en compagnie du couple allemand, Meike et Sebastian, du voilier Meise. Très belle rencontre avec ce jeune couple plein de projet de vie!


Demain, nous retournerons plus au sud, découvrir Antigua ...

Enregistrer un commentaire